A SUIVRE Le Voyage à l'envers

A SUIVRE     Le  Voyage à l'envers

Epilogue

Epilogue

La journée tire à sa fin et peu à peu la nuit étend sa paix sur la cité. Des lumières se sont allumées dans Tolède : tour à tour Santo Tomé, Nuestra Señora la Blanca et le Christ de la Lumière s’illuminent tandis que   sur le velours sombre du ciel, Vénus brille d’un éclat soutenu. Les parfums de la Vega se mêlent aux bruissements de la nuit, au babil léger des fontaines et au chant du poète :

Il fut un temps où je me détournais de ceux qui ont une autre foi que la mienne

Mais maintenant mon cœur est devenu capable d’entrer dans toutes les formes

Prairie pour les gazelles, synagogue pour les juifs

Eglise pour les chrétiens

Pierre noire pour les pèlerins de la Ka’aba

Quel que soit le chemin qu’emprunte  la caravane de l’amour,

Ce chemin est-celui de ma foi[1]  

 

 

 

 

 

 

 

FIN DU 1 ER TOME.

 

 

 

 

 

 

 



[1] Ibn Arabi, poète andalou 1165-1240



06/05/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres